You are logged in as customer LOG OUT

Que signifie le test de pensée critique Watson-Glaser ?

Le test Watson-Glaser est considéré comme un test d'aptitude complexe, exigeant des facultés de raisonnement d'un niveau élevé. Il comprend 40 questions auxquelles il faut répondre dans un délai de 30 minutes et est administré par Pearson TalentLens.

Bien que le test soit chronométré, les contraintes de temps ne sont pas censés constituer un obstacle. Contrairement à d'autres évaluations psychotechniques (comme le raisonnement numérique et verbal), la plupart des candidats passeront le test dans les délais mentionnés.

Commentaire: Il existe également une version plus ancienne et moins populaire du test qui comporte 80 questions auxquelles il faut répondre dans un délai de 60 minutes. La longueur du test n'affecte pas le type de questions ni le niveau de difficulté.


Des conseils utiles pour le test Watson-Glaser

Quelques conseils de base de nos experts afin de réaliser de meilleures performances

- Lisez attentivement les instructions (ne les ignorez pas !). Rappelez-vous que chaque section possède ses propres règles à suivre.
- Ne passez pas trop de temps sur une seule question. Si vous terminez les questions avant la fin du temps imparti, vous pouvez revenir aux questions dont vous n'étiez pas certain.
- La limite de temps n'affecte pas votre score. Compléter le test avec le temps qu'il vous reste n'améliorera pas votre score, assurez-vous donc d'utiliser chaque minute et de répondre à toutes les questions. Ne laissez aucune question sans réponse !
- Faites attention où vous êtes ou n'êtes pas autorisé à utiliser votre bon sens et votre connaissance générale. Dans certaines sections, vous devez fonder votre réponse uniquement sur le passage, et dans d'autres, vous devez faire preuve de bon sens en vue d'aboutir à la conclusion.
- Faites preuve de bon sens. Par exemple, saviez-vous que " la plupart des ours aiment les betteraves ". Puisque cette phrase dit seulement que " la plupart " des ours aiment les betteraves, pas " tous ", cela signifie que pas tous les ours aiment les betteraves.


A quoi ressemble le test Watson-Glaser ?

Les questions proposées sur cette page sont tous des exemples du test de simulation Watson-Glaser que vous allez retrouver dans notre pack de préparation.

Notre équipe d'experts vous fait passer en revue le types de questions que vous allez retrouver durant le test réel. 

Le test comporte 5 sections:

1. Tirer des conclusions à partir des faits

2. Reconnaissance des hypothèses

3. Raisonnement déductif

4. Interprétation logique

5. Évaluation des arguments

Section 1 : Inférence

Dans cette section, on vous demande de tirer des conclusions à partir de faits observés ou supposés. On vous présente un court texte contenant une série de faits que vous devez considérer comme vrai. Au-dessous du texte, se trouve un énoncé qui peut ou non être déduit du texte.

Vous devez porter un jugement sur le degré de plausibilité de l'inférence et déterminer si elle est vraie ou très probablement vraie. Ou, s'il n'y a pas suffisamment de données à déterminer, elles sont probablement fausses ou totalement fausses.

Comme pour les questions classiques " vrai/faux/ne peut pas dire ", " vrai " signifie que l'inférence est, sans aucun doute, correcte. Faux" signifie que l'inférence ne peut en aucun cas être correcte. Enfin, " ne peut pas dire " signifie que vous ne disposez tout simplement pas assez d'information pour prendre une décision.

Difficulté supplémentaire :

Watson-Glaser donne une tournure à ce type de question populaire en ajoutant des zones grises telles que,'probablement vrai' et 'probablement faux'. Cela signifie qu'il n'est pas possible d'en être certain, mais qu'il est plus probable que ce soit vrai ou faux.

L'astuce dans cette section consiste à déterminer entre les " probabilités " et les " données insuffisantes " qui sont données. Pour ce faire, vous devez non seulement analyser le texte, mais aussi utiliser votre bon sens et votre connaissance générale.

Essayez par vous-même un exemple :

Exemple :

À la suite d'une réduction du nombre de candidats, le collège a demandé aux étudiants d'évaluer les compétences des enseignants de ces deux dernières années. La direction a annoncé que le but de ces évaluations est de fournir de l'information sur les forces et les faiblesses du personnel enseignant et d'aider la direction à prendre des décisions concernant les augmentations de salaire et les promotions pour récompenser les meilleurs enseignants. La semaine dernière, le professeur Burke, qui vient de prendre sa retraite, a écrit une lettre dans laquelle il s'opposait à ces évaluations, affirmant qu'elles compromettent les normes universitaires.

La direction du collège ne se soucie pas du tout de l'excellence académique.

A. Vrai

B. Probablement vrai

C. Données insuffisantes

D. Probablement faux

E. Faux

✓ La bonne réponse est D (Probablement faux)

Il s'agit d'une affirmation très définitive qui ne peut être tirée du texte. Même si le but de l'évaluation est la satisfaction des étudiants plutôt que d'essayer de promouvoir les normes académiques, il est très peu probable que la direction ne se soucie pas du tout du niveau académique.

Rappelez-vous que vous pouvez faire preuve de bon sens et de connaissance du monde pour choisir entre " Probablement " et " Données insuffisantes ".

Section 2 : Reconnaissance des hypothèses

Cette section teste votre capacité à éviter de prendre pour acquis des choses qui ne sont pas nécessairement vraies.

Ici, on vous fournit une déclaration, suivie d'une hypothèse.

Votre tâche consiste à déterminer si celui qui fait la déclaration fait une supposition ou non.

Il est important de noter qu'on ne vous demande pas de décider si l'hypothèse est justifiée ou vraie ; seulement si elle a été faite.

Essayez vous-même un exemple :

Exemple :

Une carrière chez DX Electronics est le meilleur choix - c'est le lieu de travail le plus stable.

La plupart des employés de DX Electronics sont satisfaits de la gestion actuelle de leur entreprise.

A. Hypothèse faite

B. Hypothèse non faite

✓ La bonne réponse est B (Hypothèse non faite)

Le texte ci-dessus n'a aucunement trait à la satisfaction des employés. Il peut être logique que les employés d'un lieu de travail doivent être satisfaits pour qu'il soit stable, mais il n'est pas nécessaire de faire cette hypothèse pour faire cette déclaration.

Section 3 : Déduction

Comme dans la première section, la déduction sert aussi à évaluer votre capacité de formuler des conclusions à partir de faits , mais elle s'effectue selon un format différent.

Après avoir lu le passage ou les énoncés et la conclusion proposée, vous devrez déterminer si la conclusion suit nécessairement le passage ou non. En d'autres termes, les réponses ne sont marquées ici que " la conclusion suit " - si oui ou non la conclusion est pertinente pour le passage.

Ainsi, s'il y a un scénario qui n'est pas plausible, la réponse serait alors " la conclusion ne suit pas ".

Remarque importante (!): Cette section implique souvent les syllogismes et de la logique. Cependant, le test Watson-Glaser dispose de ses propres règles et se familiariser au préalable aux tests de logique formels peut s’avérer indispensable. Voici une différence fondamentale : Dans le test de Watson-Glaser, généralisation égale existence ! (Tous A sont B = l'existence de A et B !) Si vous connaissez les tests logiques formels et leurs règles, vous savez peut-être que, dans la plupart des cas, une prémisse de type généralisation est considérée comme hypothétique et ne correspond donc pas à l'existence du sujet dans l'énoncé. Lors de ces tests, l'exemple "tous les ours sont bleus" et "tous les ours bleus sont beaux" ne permet pas de conclure que "certains ours sont beaux", car les deux constituent des généralisations et ne sont donc pas synonymes d'existence. Ce n'est pas le cas dans le test de Watson-Glaser. Dans ce test, vous pouvez supposer l'existence de tout groupe mentionné dans les lieux, même s'il n'apparaît que dans le cadre d'une déclaration générale. Par conséquent, dans le test de Watson-Glaser, la conclusion " certains ours sont gentils " suit l'énoncé.

Essayez par vous-même un exemple :

Exemple :

Seules les sociétés technologiques sont cotées en bourse sur OTX. Aucune entreprise technologique ne reste longtemps instable.

Si votre entreprise est cotée à OTX, elle ne sera pas instable pendant longtemps.

A. La conclusion suit

B. La conclusion ne suit pas

✓ La bonne réponse "La conclusion suit"

- Sociétés technologiques = A

- Cotées à la bourse OTX = B

- Instables pendant une longue période = C.

Selon l'énoncé, (seulement A -> B), qui est égal à (B -> A), et (pas A -> C), qui est égal à (A -> ~C).

La combinaison de l'énoncé est (B -> ~C).

La conclusion indique (B -> ~C).

Comme la question précédente, il s'agit d'une combinaison des deux énoncés.

Si seules les sociétés technologiques sont cotées à la bourse d'OTX et qu'aucune société technologique ne reste instable pendant une longue période, aucune société cotée à la bourse d'OTX ne sera instable pendant une longue période.

Section 4 : Interprétation

Les questions de cette section ressemblent beaucoup à celles de la section sur les déductions, mais il y a deux grandes différences.

Pour commencer, il n'y a pas de logique formelle. En outre, bien que les questions se ressemblent, les règles sont différentes.

Dans la présente section, l'instruction consiste à marquer " la conclusion suit " si elle suit hors de tout doute raisonnable, et pas nécessairement comme la section précédente. C'est-à-dire qu'une réponse à une question peut toujours être " la conclusion suit " même si vous pouvez penser que le scénario est extrêmement improbable.

Pendant ce temps, le doute raisonnable est un terme subjectif où l'on peut considérer la réponse comme une affirmation " probablement vraie " forte.

N'oubliez pas de prêter attention aux exemples de questions au début de la section. Ils peuvent aider à clarifier le sujet.

Essayez par vous-même :

Exemple :

Il y a plusieurs années, Harold et sa femme ont adopté une orpheline de deux ans nommée Betty. Aujourd'hui, Betty est étudiante de premier cycle et vit loin de chez elle. Harold se sent malheureux et Betty lui manque énormément. Il aimerait qu'elle revienne à la maison plus souvent.

Si Betty revenait plus souvent, Harold serait plus heureux.

A. La conclusion suit

B. La conclusion ne suit pas

✓ La bonne réponse est A (la conclusion suit)

Le passage présente suffisamment d'information pour conclure hors de tout doute raisonnable que si Betty revenait plus souvent à la maison, Betty manquerait moins à Harold et il serait plus heureux.

Il est à noter que s'il s'agissait d'une question de la troisième section (déduction), la réponse serait " la conclusion ne suit pas ", car cela ne suit pas nécessairement.

Étant donné que, dans cette section, vous devez décider si la conclusion découle ou non hors de tout doute raisonnable et non absolument ou nécessairement, la réponse est " la conclusion suit ".

 

Section 5 : Évaluation des arguments

Cette section mesure votre capacité à évaluer la force des arguments.

On vous pose une question sur un certain sujet, généralement d'ordre social ou économique (" X doit-il faire Y ? ") suivie d'un argument (" oui, parce que... " ou " non, parce que... "). Vous devez considérer chaque argument comme vrai ; la question est de savoir s'il est faible ou fort.

Rappelez-vous qu'un argument solide est à la fois directement lié à la question. Un argument faible est un argument qui n'est pas directement lié à la question (même s'il peut être d'une grande importance générale), ou s'il est d'importance mineure ou s'il ne concerne que des aspects triviaux de la question.

Essayez par vous-même un exemple :

Exemple :

Les employés qui ont plus de cinq ans d'expérience dans l'entreprise et qui démissionnent devraient-ils être tenus par la loi de donner un préavis de 60 jours aux employeurs ?

Non. Une loi sur le travail comme celle-ci, qui protège les employeurs, décourage les employés et les rende moins productifs sur le lieu de travail.

A. Argument de poids

B. Argument faible

✓ La bonne réponse est A (argument de poids)

Si vous considérez cet argument comme vrai, comme vous êtes tenu de le faire, alors cet argument est fort.

Elle est pertinente à la question de savoir s'il devrait y avoir une loi obligeant les employés à donner un préavis de deux mois avant qu'ils ne puissent démissionner.

Il est également important de préciser que de telles lois ne feraient que rendre les employés moins motivés et moins productifs. Par conséquent, l'argument est solide.

 


Améliorez votre score en 3 à 5 jours avec une préparation sur mesure au test Watson-Glaser.
Notre PrepPack™ complet comprend des outils et du matériel de pratique qui vous aideront à atteindre votre plein potentiel de la façon la plus rapide et la plus efficace qui soit.

Entraînez-vous avec notre PrepPack™ complet

  • 2 simulations de test complètes et 22 exercices avec 100 questions d'entraînement supplémentaires
  • 1 Test de diagnostic (vous indique votre niveau de compétence) 
  • 2 simulations du test Watson-Glaser 
  • 22 exercices par type de question (vous aide à affiner vos points faibles) 
  • 7 Exercices d'inférence 
  • 5 Exercices de déduction 
  • 4 Exercices d'argumentation 
  • 4 Exercices d'interprétation 
  • 3 Exercices d'hypothèses 
  • 8 guides détaillés et complets pour chaque type de question
  • Produit disponible en anglais uniquement
  • Garantie Satisfait ou remboursé.
  • Edition 2019

Utilisez ce pack pour obtenir les résultats les plus rapides :

- Passez le test de diagnostic dans un premier temps, afin d'évaluer quels sont vos points faibles qui nécessitent plus de pratique.
- Suivez les instructions du guide de diagnostic : pratiquez des exercices pour chaque section séparément, afin d'affiner votre compréhension des différents styles et règles.
- Continuez à vous entraîner avec les exercices et lisez toutes les explications - même pour les questions auxquelles vous avez répondu correctement ! Ils peuvent inclure des conseils utiles ou améliorer votre compréhension des concepts.
- Complétez les deux tests de pratique Watson-Glaser en mode chronométré pour simuler la limite de temps et la pression du vrai test. N'oubliez pas de relire vos réponses et assurez-vous de tout comprendre.


Comment est calculé le score du test Watson-Glaser ? 

Une fois que vous avez terminé votre test, les cinq sections sont analysées en fonction des trois clés de la pensée critique exposée dans le modèle RED de Pearson TalentLens. Ces trois domaines portent sur la compréhension, l'analyse et l'évaluation de vos compétences :

1) Reconnaître les hypothèses (voir la section 2)

2) Évaluer les arguments (voir la section 5)

3) Tirer des conclusions (voir les sections 1, 3 et 4)

Les scores Watson-Glaser sont calculés par section ainsi qu'un percentile général. Ce score est un score normalisé qui compare vos résultats à ceux d'autres personnes du même groupe de référence (diplômés, managers, etc.).

Chaque percentile reçoit un grade d'ordre alphabétique :

A - Bien au-dessus de la moyenne (91e centile et plus)

B - Supérieur à la moyenne (71e - 90e percentiles)

C - Moyenne (31e - 70e percentiles)

D - Inférieur à la moyenne (11e - 30e percentiles)

E - Bien en dessous de la moyenne (10e percentile et en dessous)

 

Cette distribution peut être présentée ainsi :

Watson-Glaser et les autres marques commerciales sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Aucun des détenteurs de marques déposées n'est affilié à JobTestPrep ou à ce site Web.

Besoin d'aide point d'interrogation
minimise ferme
Besoin d'aide point d'interrogation
Remplis le formulaire ci-dessous et nous te contacterons dans les plus brefs délais.
Votre message a été envoyé. Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.
Il y a eu un problème pour envoyer votre message. Veuillez réessayer dans quelques minutes.